Vous avez toujours voulu combattre aux cotés des plus grands Héros de Warcraft? Et si le monde n'était pas le même que celui auquel vous aviez joué?
Tout reste à faire dans un monde qui a besoin de héros afin de repousser le fléau.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le parc

Aller en bas 
AuteurMessage
Kel'Thuzad
Héros
Héros
avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 13/06/2010
Localisation : Ruines de Lordaeron

Personnage
Race: Mort-vivant
Classe: Liche
Equipements:

MessageSujet: Le parc   Jeu 17 Juin - 22:22

Situé dans la partie occidentale de la cité, ce parc accueille quelques membres elfiques, qui profitent de cet espace vert pour garder le contact avec la nature.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edda
Novice
Novice
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 26/06/2010

Personnage
Race: humaine
Classe:
Equipements:

MessageSujet: Re: Le parc   Dim 27 Juin - 13:33

.."Nous nous reverrons un jour, je vous le promet jeune Edda".

Cette phrase tournoyait dans l'esprit de la magicienne depuis longtemps. La phrase prononcée par ce cher Orrok "Dent Dorée". Sans lui, elle ne serait peut être même plus de ce monde, elle serait peut être tombée dans une embuscade ou encore esclave du Roi Liche. Ces deux mots dans l'esprit de la jeune femme firent naître une moue de dégout sur son visage.
Elle haissait plus que tout cette créature démoniaque, ce mort vivant qui tentait sans cesse d'anéantir le monde des humains.
Elle soupira. Elle s'était jurée de s'élever contre le Fléau et la Horde il y a presque dix ans et pourtant.. Elle n'avait pas vraiment avancé. Elle avait seulement réussi à acquérir une plus grande maîtrise de sa magie.
Elle posa le livre qu'elle était en train de lire jusqu'à présent et se massa les tempes: Tout ceci lui donnait mal à la tête. Elle se leva et marcha paisiblement jusqu'à l'auberge où elle pourrait peut être papoter un peu avec l'aubergiste, Aldric. C'était un ami de longue date à présent, il était fort sympathique et savait trouver les mots pour la réconforter lorsqu'elle perdait un peu espoir comme en ce moment.

Elle poussa la porte de l'auberge et entra, saluant les quelques personnes qui étaient assises là d'un signe de tête. Aucun d'eux ne pourraient jamais l'aider dans sa quête, ils n'étaient que de simples roturiers, qui ne connaissaient rien ni aux arts martiaux ni aux arts arcaniques. Elle s'assit alors face au comptoir et interpela l'aubergiste. Aldric se retourna vivement et sa mine fatiguée rayonna alors sous le sourire qu'il arborait en posant les yeux sur Edda.
Tout en finissant d'astiquer une chope de bierre, il prit alors la parole:


- Et bien dis moi Edda, tu n'as pas l'air vraiment en forme aujourd'hui.

La magicienne soupira avant de répondre:

-Non pas vraiment. Cela fait des mois que je passe à réfléchir sur une stratégie pour pouvoir repousser l'ennemi. Le problème, c'est que je ne connaisse pas grand monde qui ait le courage de m'accompagner dans ma quête et surtout qui soit suffisamment compétent pour le faire.

Aldric se gratta la barbe et fronça les sourcils. Lui même était trop vieux pour pouvoir aider Edda et puis, de toute manière, il ne connaissait strictement rien à la magie ni aux arts martiaux. Il ne savait pas vraiment quoi faire pour aider sa jeune amie. Après quelques minutes de réflexion, sans qu'il ne dise mot, son visage s'éclaira alors et il répondit:

- Ecoute, j'ai une petite idée. Je peux t'aider mais à ma manière. Je vais faire des affiches et en placarder la ville. Peut être qu'un aventurier compétent la verra et viendra ici à ta rencontre, qu'en penses tu?

Edda sourit. Que ferait elle sans ce bon vieil Aldric?

- Ca me convient, c'est une bonne idée que tu as eu là. Je crois que j'aurais du te parler de mon plan plus tôt.

- Hum oui, je le pense aussi.

Sur ce, il disparu dans le sous sol de l'auberge, pour s'atteler au plus vite à sa tâche. Quant à Edda, elle se contenta de demander haut et fort:

-Excusez moi, si vous connaissez un aventurier qui possède de solides connaissances en magie ou en art martial, je vous prie de le convier ici, j'aurais à lui parler.

Des murmures retentirent alors dans la pièce et Edda pianota de ses doigts sur le comptoir de bois, impatiente que quelqu'un se désigne ou vienne la mettre en contact avec une personne correspondant au profil qu'elle venait de donner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Medivh
Novice
Novice
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/06/2010
Localisation : dans le monde

MessageSujet: Re: Le parc   Mar 29 Juin - 23:36

PNJ: Nywann FireHeart


Dans l'ombre d'un des recoins sombre de l'auberge deux yeux dissimulés par une cagoule s'étrécirent lorsque les paroles de la jeune magicienne retentirent dans la pièce. La plupart des pocherons de l'auberge éclatèrent de rire à cette annonce, tout le monde savait que la plupart des gars qui en connaissait assez en magie ou en combat étaient tous mobilisés par Stormwind. Ceux qui avaient échappés étaient soit des traitres, soit des lâches, ce qui dans le fond ne changeait pas grand chose et accordait une place au premières loges pour le gibet.

La silhouette sortit des ténèbres, elle s'approcha de la jeune fille puis saisit violemment son bras, son visage toujours caché par la capuche jaugeait rapidement la situation, il entraîna de nouveau la jeune femme à sa suite tandis qu'il sortait de l'établissement du vieux Aldric, là il tourna la tête rapidement, cherchant un endroit discret, il trouva le lieu-dit puis l'attira - non sans précipitations - dans une impasse sombre et abandonné de toute vie, là, il l'entraîna si violemment que la jeune femme trébucha et atterrit sur les pavés. Plus loin dans la rue on pouvait distinguer une dépouille, celle du dernier gogo qui avait tâté de l'opiniâtreté des bandits du dernier bastion de l'humanité. Car l'avancée du Fléau avait amenée beaucoup de réfugiés, ce qui voulait dire des tas de nouvelles bouches à nourrir, des rebuts de l'humanité et bien d'autres joyeusetés dans le genre...

La silhouette ôta enfin son capuchon et toisa la jeune femme d'un regard impénétrable, malgré les traits fins, la jeunesse apparente du visage cachait en réalité un grand âge doublé d'une sagesse aussi grande. Sur chaque fibre de son être était imprimé toutes ces années d'expériences passés, aussi bien dans le combat que dans la connaissance des forêts. Nywann ne se donna même pas la peine de cacher son étonnement, comment cette créature si frêle avait-elle pu survivre aussi longtemps?
Il soupira, conscient que son avenir se jouait à cet instant, il s'accroupit afin d'être à son niveau, puis d'une voix suave presque hypnotique, témoin d'un port altier, il déclara:


"Vous êtes vous rendu compte à l'instant où vous avez demandé les services d'un expert du combat ou de la magie que vous vous êtes mises dans un sacré pétrin?"

HRP: J'espère que ce début de rp te satisfera, si ce n'est pas le cas ou au contraire si c'est le cas fais le moi savoir. Illidan Stormrage
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edda
Novice
Novice
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 26/06/2010

Personnage
Race: humaine
Classe:
Equipements:

MessageSujet: Re: Le parc   Ven 2 Juil - 19:07

Sans qu'elle ne comprenne quoi que ce soit en l'espace de moins de cinq minutes, la jeune Edda fut saisie violemment par le bras et entraînée à l'extérieur comme un vulgaire cabot à l'ombre d'une étroite ruelle malodorante. Elle finit par s'étaler de tout son long sous la violence du geste de l'inconnu qui l'avait entraîné jusque là. L'inconnu en question possédait une silhouette faible, et quant à son visage, il était encapuchonné et il fut impossible à la jeune femme de le décrire jusqu'à ce qu'il relève son capuchon, s'accroupisse à ses côtés et prononce les mots suivants d'une voix particulièrement douce pour une personne dotée d'une telle violence:


"Vous êtes vous rendu compte à l'instant où vous avez demandé les services d'un expert du combat ou de la magie que vous vous êtes mises dans un sacré pétrin?"


La jeune femme ne répondit pas tout de suite quelque peu absorbée par la contemplation de l'individu à ses côtés. Il possédait un visage fin, jeune avec dans le regard un soupçon de moquerie. Pourtant ce visage ne semblait pas dénué de toute sagesse et de plus l'attirail de l'étrange personnage laissait apparaître que l'inconnu avait une connaissance aiguisée du combats et de ses subtilités.
Les ayant toujours admiré pour leur sagesse et leur beauté, Edda ne put deviner qu'aisément que l'individu qui se ten,ait face à elle n'était autre qu'un elfe.
Dans un premier temps elle se contenta de s'accroupir à son tour et épousseta les poussières du sol venues s'accumuler sur sa robe. Ensuite, elle regarda insolemment l'elfe et répliqua froidement:


Les risques que je prend ne regardent que moi. Et puis si je ne prenais pas de risques, à rester là à me tourner les pouces devant l'avancée du Fléau, alors je n'obtiendrais rien à par le fait de me faire emprisonner dans une cage et à me faire traiter comme une esclave.

Elle fit une pause, haussa un sourcil après avoir toisé l'elfe et repris:

Mais si vous êtes là je ne pense pas que ce soit pour me raconter quelques balivernes à propos du dernier vol de moutons qu'il aurait pu y avoir ces derniers temps ni du beau temps qu'il fait. Et.. Je vous prierais dorénavant de faire preuve d'un peu plus de tenue à mon égard plutôt que de me traîner sur les pavés comme le dernier sac à pommes de terre dont vous avez fait usage. Vous pourriez le regretter..

Durant quelques instants elle fusilla du regard son interlocuteur, elle n'avait pas vraiment peur de lui. Bien qu'elle dut admettre que sa force physique n'était pas chose à négliger, son genou droit pourrait en témoigner demain, lorsqu'un bleu disgracieux apparaîtrait sur sa peau. Seulement, malgré cela, il était pour elle hors de question de se laisser marcher dessus par le premier individu qui faisait uniquement usage de sa force. Son point fort était sa constitution, et celui d'Edda était son intelligence ou plus précisemment sa maîtrise de la magie. Comme elle le disait bien souvent, chacun sa lotterie. Elle pensa néanmoins qu'ils pourraient faire éventuellement une équipe correcte si l'occasion se présentait. Ou mieux encore, qu'il pourrait connaître quelque personne susceptible de l'aider dans sa quête.

Elle se releva, esquissa un sourire et demanda cette fois d'une voix plus douce:

Je vous écoute donc si vous êtes là pour m'aider, quelles sont vos compétences en matière de combat? Et puis.. hum de quoi avez vous peur?

Son regard se fit plus pénétrant dans celui de l'elfe. Elle était persuadée qu'en essayant ainsi de la dissuader il avait peur de quelque chose. Et elle voulait en connaître la raison. Elle se contenta simplement de croiser ses bras sur sa poitrine pour écouter l'elfe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Medivh
Novice
Novice
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/06/2010
Localisation : dans le monde

MessageSujet: Re: Le parc   Sam 3 Juil - 18:15

Un léger sourire passa brièvement sur le visage de l'elfe, les humains étaient tous les mêmes... Toujours garder une apparence digne même dans les pires des situations... Visiblement elle n'avait pas saisi la gravité de la situation, un sourire laconique s'étira sur les lèvres de l'elfe, lentement, celui-ci se releva et croisa les bras, il leva les yeux aux ciel tout en soupirant ostensiblement, puis il étendit son bras afin d'aider la jeune magicienne à se relever. Parfois la vie prenait un malin plaisir à jouer des tours aux honnêtes gens qui devaient subir et se taire.

Mais Nywann n'était pas honnête, ici, dans la capitale de l'Alliance, il était un hors la loi, il fit la moue, et, lentement, à mesure que ses yeux vérifiaient les alentours afin de s'assurer de leur sécurité il se décida à tout expliquer à la jeune femme:

"Dire que l'on a besoin de compétences martiales ou magiques, revient à dire en ces temps durs que vous recherchez des traitres, de plus..."

Il jeta de nouveaux coups d'œils un peu partout, il se sentait observés mais il ne voyait personne, ses sens d'elfes ne le trompaient pas d'habitudes, méfiant il revint à Edda:

"De plus les ténèbres semblent s'être emparés de cette cité et bien malin qui pourra dire qu'il fait confiance à tout le monde ici..."

Il en était à présent certain quelque chose était tout proche... Soudain, il comprit, l'ombre de Edda était visible alors que aucune lumière n'était proche d'eux, il bondit juste à temps pour empêcher l'Ombre de s'enrouler autour du cou de la jeune humaine, cette dernière fût propulsée en arrière tandis qu'à présent l'elfe pâtissait de son excès de témérité, l'Ombre était sur lui, le visage du rodeur était l'exemple même de celui qui allait se faire étouffer sans pouvoir rien y changer, vainement, ses bras et ses jambes s'agitaient en tout sens pour essayer de combattre ne serait-ce qu'un instant l'Ombre.

Un long râle s'échappa de la forme noire au visage défoncé, c'était comme si elle avait poussée un cri de victoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Edda
Novice
Novice
avatar

Messages : 14
Date d'inscription : 26/06/2010

Personnage
Race: humaine
Classe:
Equipements:

MessageSujet: Re: Le parc   Mer 7 Juil - 8:12

L'elfe se révélait être plus sympathique qu'Edda ne l'avait pensé de prime abord..Ou du moins pour le moment. Il lui expliqua calmement la situation actuelle: Il était fort compliqué de trouver des gens comme elle qui souhaitaient défier le Fléau alors que els forces du mal s'emparaient de la cité. Il avait surement raison en un sens. Les gens vivaient dans la terreur, en ayant peur de perdre encore plus que ce qu'ils avaient déjà perdu. Il était même plus que probable que les gens pouvaient, par la peur qui le tenait, dénoncer ceux qui se dressaient contre le Fléau, il n'y avait qu'a regarder les regards incessant de l'homme aux oreilles pointues autour de lui: Il craignait d'être entendu.

Edda quant à elle ne le craignait pas. Peut être n'avait elle pas peut être était elle trop naîve? Finalement cela n'était pas vraiment important puisqu'on en arrivait au même point: Elle n'était pas consciente de la gravité du danger présent.
Soudain, l'elfe s'arrêta de parler et Edda ne comprit pas tout de suite pourquoi car l'elfe se jetta sur elle, tandis qu'Edda fut propulsée en arrière par le choc. En relevant la tête, une vision d'horreur s'afficha devant elle: Une Ombre informe s'enroulait autour du coup de l'elfe et vu l'expression du visage de ce dernier, l'Ombre l'étranglait.
Edda se releva et réfléchit à toute vitesse. Après tout, il venait de lui sauver la vie, c'était a son tour à présent.

*Mais c'est quoi ce truc? Non, non calme toi, Edda. Réfléchit, Réfléchit...Allons je ne vais pas te louper ma chère Ombre*

Les Ombres craignaient les sources de lumière, et par conséquent le feu.
La mage se releva et retroussa ses manches, le regard déterminé. Elle lança une boule de feu à l'Ombre, qui surprise relacha sa prise et la projeta dans les airs.
Edda se précipita vers l'elfe, pendant les quelques instants qui la séparaient de l'Ombre.

Tu vas bien? C'est quoi cette chose? Je veux dire qu'est ce que ça vient faire ici?

Le tutoiement était venu naturellement. Après tout, affronter la Mort avait tendance à nouer des liens. Et puis, dans le feu de l'action, être poli était le cadet des soucis d'Edda.
L'elfe semblait un peu sonné, son visage était rouge de ne pas avoir eu d'air durant quelques instants. L'Ombre quant à elle revenait à la charge, un peu plus lentement que précédemment cependant, quelque peu endommagée par la boule de feu que lui avait envoyée Edda. Cette dernière chuchota alors à son compagnon d'armes:

Et maintenant? Je propose deux solutions: Soit on l'affronte et on ne risque plus rien, du moins de la part de cette Ombre ou alors on meurt.. Hum soit on s'enfuit, mais cette Ombre et ses potentiels compagnons nous poursuivront.

Elle tendit la main pour que l'elfe se relève. Elle n'avait aucune idée de la bonne solution. S'ils combattaient, ils risquaient d'y laisser leur peau. Cependant, la jeune mage n'aimait pas vraiment fuir.
Elle se contenta alors de murmurer:

Si nous fuyons, je vous jure que je reviendrais ici pour me venger.

Son regard se tourna alors vers l'assaillant, déterminé, malgré son coeur qui battait aussi vite que les battements d'un roulement de tambour..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Medivh
Novice
Novice
avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 20/06/2010
Localisation : dans le monde

MessageSujet: Re: Le parc   Mer 28 Juil - 14:18

Nywann avait été attaqué et brutalisé par l'Ombre qui avait tenté de tuer le rôdeur. Il savait exactement pourquoi tout ceci... Cela avait un rapport avec la mission qu'il avait depuis maintenant quelques mois, lorsqu'il avait croisé Edda il prenait une pause bien méritée. Et il cherchait de l'aide pour sa mission. Mais en aucun cas son choix ne s'était porté sur la jeune humaine, l'elfe était bien trop fière et son cœur était rempli de rancœur. L'Alliance n'avait rien fait pour protéger son royaume bien-aimé de l'avancée d'Arthas et de ses cohortes de morts-vivants aussi ne ressentait-il que du mépris, dans le meilleur des cas, pour les humains.

Il n'empêche que cette jeune femme l'avait sauvé d'une mort certaine et cela il ne pouvait le nier, toujours affaiblit, il s'appuya sur la jeune femme puis réfléchit longuement, que faire? Combattre l'Ombre ou bien fuir? Une chose était sur ils n'avaient pas le niveau de puissance requis pour s'occuper de la créature, il plongea ses yeux dans ceux d'Edda, son regard était intense, comme si il essayait de savoir quelque chose...

"Nous devrions y aller... Elle nous tuera au bout du compte, ses pouvoirs sont bien plus grands qu'elle le laisse imaginer..."


C'est tout ce qu'il réussit à minauder, la marque de la tentative d'étranglement de l'Ombre était bien voyante, entourant son cou. Il approcha son visage de l'oreille de la jeune femme et chuchota:

"Je vais l'occuper un petit moment, réfugiez vous dans la maison au bout de la rue derrière nous, le grenier est une de mes planques, je vous rejoins dès que possible..."


Il la poussa en arrière afin de lui faire comprendre que l'heure n'était pas a la négociation ou à un quelconque geste héroïque, il banda son arc, des chuchotements s'échappèrent de lui, ce devait être des mots de puissance, la flèche partit alors, à une vitesse qu'aucun archer humain n'oserait espérer atteindre dans toute sa carrière et à mesure qu'elle se rapprochait de sa victime, une étincelle lumineuse se déclencha, gagnant en ampleur. Lorsqu'elle arriva sur la créature morte-vivante, celle-ci fut horrifiée par son contact et ensuite aveuglé par la force de la lumière. L'elfe en profita pour détaler et rejoindre l'humaine, il l'amena au grenier qui était correctement aménagé par rapport à sa fonction première et il installa la jeune femme sur son lit tandis qu'il parti fouiller dans ses coffres a la recherche de quelque chose de mangeable.

"Il me semble que maintenant je vais devoir tout vous dire..."


Il avait déclaré cela tandis qu'il apportait un peu de nourriture à la jeune femme, son visage avait une expression énigmatique pendant un court moment puis il se ressaisit et questionna Edda:

"Tout d'abord que savez-vous du Fléau des Non-Morts?"


Il était curieux d'entendre la réponse de la jeune magicienne...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le parc   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le parc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warcraft RPG :: Azeroth :: Sud d'Azeroth :: Forêt d'Elwynn :: Stormwind-
Sauter vers: