Vous avez toujours voulu combattre aux cotés des plus grands Héros de Warcraft? Et si le monde n'était pas le même que celui auquel vous aviez joué?
Tout reste à faire dans un monde qui a besoin de héros afin de repousser le fléau.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les catacombes en construction

Aller en bas 
AuteurMessage
Arthas Menethil
Héros
Héros
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 02/06/2010
Age : 24
Localisation : Undercity

Personnage
Race: Humain
Classe: Chevalier de la Mort
Equipements:

MessageSujet: Les catacombes en construction   Dim 20 Juin - 20:50

Undercity, la nouvelle capitale de Lordaeron, désormais le royaume des Morts-Vivants du Fléau, serviteurs dans la mort du Roi-Liche. Jadis le joyau du royaume des Humains, la capitale sert maintenant de repaire et de refuge pour les pires créatures existantes, villes abominations et créatures abjectes sous les ordres d'un homme tout aussi horrible et terrible que ne l'est le crime qui l'a hissé à la tête de ce royaume dévasté: le Prince Arthas, qui s'est auto-proclamé Roi il y a maintenant une semaine. Sa première décision a été de recréer la capitale selon sa vision décérébrée de la beauté.

Si un visiteur parvenait à entrer, il passerait par une sorte d'ascenseur après avoir franchi une barrière d'Abominations et se retrouverait dans un lieu comparable à l'enfer sur terre... ou plutôt sous terre, car Undercity est profondément enfoncée sous les ruines de l'ancienne capitale des Humains. Lorsqu'il est descendu, le visiteur peut voir partout autour de lui des Morts-Vivants qui s'affairent pour contribuer à terminer cette forteresse souterraine du Roi félon. Il peut voir des Guerriers Squelettes, des Abominations et des nombreux Morts-Vivants armés qui patrouillent partout pour surveiller les constructions. Il peut même, s'il a de la chance, trouver à un moment ou un autre une parodie de cathédrale, car le Roi a ordonné la construction de lieux célébrant le Culte des Damnés ou tous adorent le Roi-Liche.

Il pourrait même voir un palais en construction, avec des tours sinistres et une porte sculptée représentant Arthas empalant sur Frostmourne Uther Lightbringer, et ainsi la victoire du Fléau sur ces terres. S'il entrait, il verrait des Chevaliers de la Mort qui dirigent des rituels impies et des Nécromanciens qui étudient les secrets de l'organisme humain sur des cadavres récemment prélevés et même sur des vivants. Enfin, sur un trône, celui sur lequel s'asseyait son père et, étant enfant, qu'il rêvait toujours de pouvoir faire autre chose que le contempler de ses yeux, se dresse le pire ennemi de toute vie dans cette partie du monde, jouissant de son pouvoir, heureux de posséder ce qu'il considère comme étant son juste héritage après tout ses efforts.



Arthas, les yeux brillants d'impatience, observait les activités alentours. Il s'était levé et regardait à présent au-dehors par une fenêtre, sa cape virevoltant derrière lui. Une aura de puissance et de folie émanait de lui, il attendait que son majordome, la Liche Kel'Thuzad, lui fasse un rapport sur la situation:

J'aimerais savoir ou en sont les travaux de ma ville, Liche. J'aimerais également que vous m'exposiez la situation de mon royaume. Mes sujets sont-ils en sécurité? Les frontières sont-elles sûres? Je dois rapidement savoir tout cela, sinon nous risquons d'en pâtir. Dites-moi tout.


Le noble attendit, son attention toujours fixée sur les chantiers au-dehors, sa main posée sur le pommeau de son épée runique, l'autre serrant la couronne des Rois de Lordaeron. Il semblait plus qu'impatient de prouver qu'il était un bon monarque...

_________________

Arthas Menethil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kel'Thuzad
Héros
Héros
avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 13/06/2010
Localisation : Ruines de Lordaeron

Personnage
Race: Mort-vivant
Classe: Liche
Equipements:

MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   Lun 21 Juin - 23:47

Lordaeron.

Capitale des humains d'Azeroth.

En ruines.

Plusieurs semaines s'étaient écoulées après le retour du prince Arthas Menethil du continent de Northrend. Des jours noirs et sanglants, porteurs de mort, s'étaient écoulés depuis la destitution du roi Terenas par son propre fils. Tandis que la fière couronne que tous les rois de Lordaeron avaient porté, de père en fils, allait s'écraser au bas des marches du trône, une immense campagne d'extermination avait été lancée par le prince félon. Nul ne fut épargné. Le royaume jadis prospère et puissant, n'était plus qu'un champ de ruines à perte de vue, des terres désolées, abandonnées par la vie.
Dans les décombres de ce qui fut jadis la capitale du royaume, une ombre parmi les ombres se mouva. De lourds nuages s'étaient amassés dans le ciel, et la lumière du soleil peinait à les traverser, créant une atmosphère pour le moins glauque. La silhouette leva ses orbites vides en direction de l'astre diurne. Pendant un instant, les rayons purent illuminer l'intérieur des deux trous béants, là où jadis des yeux s'agitaient nerveusement, transmettant la moindre petite information au cerveau de leur propriétaire. Maintenant, bien que dépourvu de ses appendices visuels, l'être pouvait voir. Autour de lui, s'agitaient d'autres créatures, pâles caricatures des humains qu'ils furent, qui s'affairaient à transporter des bloc de pierre vers une porte qui s'ouvrait au sud, vers l'intérieur de la ville. La liche y porta son regard. Le sorcier mort-vivant se souvenait avec précision les évènements tragiques qui s'étaient déroulés dans cette ville, de nombreux jours auparavant. Il ne pouvait pas se vanter d'y avoir assisté physiquement, mais son esprit était bel et bien là, errant dans les limbes entourant ce royaume qu'il savait condamné d'avance. Les pensées affluèrent dans son esprit. La liche vit à nouveau les murailles majestueuses de la ville, où s'affairaient des milliers d'habitants, tous venus saluer le retour de leur prince victorieux. Les clameurs de la foule en liesse pouvaient s'entendre dans tous les villages aux alentours, et alors que le prince Arthas avançait fièrement dans l'allée menant au chateau, ils lui avaient lancé des pétales de roses qui, maintenant encore, jonchent cette même allée. Arthas avait levé la tête pendant un instant, dévisageant ces visages étirés par la joie. L'homme qui se tenait en contrebas avait libéré les terres du fléau mort-vivant, comment ne pas être content ?
Puis le prince s'était dirigé vers les portes, et d'une forte pression, avait poussé les battants à la seule force de ses bras, pénétrant dans la salle du trône. Puis tout s'était enchainé très rapidement. Alors que le roi Terenas félicitait son fils, celui-ci s'était approché, son arme, Frostmourne, brandie devant lui. Cette même lame qui s'enfonça dans le coeur du roi, stupéfait. Puis Arthas avait pris le pouvoir, et avait lâché les horreurs du fléau sur Lordaeron.
La liche aurait bien voulu sourire à cet instant, mais il ne le pouvait pas, l'absence de muscles autour de son crâne nu l'en empêchant. A la place, il ressentit une jubilation intérieure. C'était le prince Arthas lui-même qui l'avait tué, et c'était également lui qui l'avait ramené d'entre les morts, usant pour ce fait du pouvoir du puit de soleil de Quel'Thalas. Ah, ces pitoyables elfes. Le sorcier se demanda ce qu'était devenue Sylvanas, leur chef. Peu importe.
A présent, le prince Arthas employait le peu qui restait de ses forces afin de rebâtir la cité de Lordaeron, et d'en faire la capitale de son nouveau royaume, celui des morts. Le gros de sa troupe a été réquisitionné par Archimonde le démon, afin de le suivre vers le continent oriental de Kalimdor. Tout autour de lui, des squelettes, goules, mort-vivants à moitiés décomposés, vaquaient aux occupations qui leurs avaient été assignées afin de construire la capitale du nouvel empire dans les plus brefs délais. Il faut dire qu'avec des mort-vivants comme travailleurs, cela avançait vite. Il ne fallait pas les nourrir, et ils n'avaient pas besoin de repos. Les ouvriers idéaux. Kel'Thuzad - car tel était le nom de la liche - flotta parmi les décombres, sa robe à pans larges virevoltant autour de lui. Il ne restait rien de lui qui pouvait rappeler son ancienne humanité, mis à part ses pouvoirs, et son nom. Le sorcier inspecta un pan de mur qui avait été rebâti, écoutant ce que les ouvriers avaient à lui dire, tant bien que mal. Il était parfois difficile de les comprendre, certaines ne possédant plus de cordes vocales. Satisfait, il se dirigea vers la salle du trône afin de faire son rapport à son maitre, Arthas. Depuis que celui-ci l'avait ramené d'entre les morts, déversant ses cendres dans les eaux magiques du puit de Quel'Thalas, il lui était voué corps et âme - plus âme que corps, car il ne restait plus grand chose mis à part un squelette dans une robe. Car il savait que par l'intermédiaire d'Arthas, il servait le vrai maitre, Ner'Zhul. Le Roi-liche. Kel'Thuzad flotta dans les couloirs sombres de Lordaeron, faisant un signe aux stupides abominations qui lui libérèrent le passage quand ils le reconnurent. Stupides, mais puissantes ! Ces créatures pouvaient écarteler un homme bien bâti à mains nues. Des alliés de choix dans une armée.
La liche continua son chemin, s'arrêtant parfois pour inspecter quelques travaux qu'entreprenaient les ouvriers. Avec le retour d'Arthas, ce dernier avait fait ouvrir les catacombres et les emmenageait afin d'en faire le siège du fléau. Les grottes étaient immenses, et la ville prenait forme petit à petit. Machinalement, Kel'Thuzad se dirigea vers la salle du trône où l'attendait le prince - non, le roi - Arthas. Flottant au dessus du sol, il n'émettait aucun bruit. Arrivé dans l'antichambre, il attendit un peu avant de pénétrer dans la salle du trône. Spacieuse, elle était percée de fenêtre qui donnaient sur la ville souterraine. Le trône du roi Terenas avait était installé ici, occupant une partie du mur du fond. Partout dans la pièce, des braseros diffusaient une lueur sourde, ainsi qu'une chaleur qu'ils ne pourraient plus ressentir.
Kel'Thuzad allait s'annoncer quand son roi prit la parole avant lui.


"J'aimerais savoir où en sont les travaux de ma ville, Liche. J'aimerais également que vous m'exposiez la situation de mon royaume. Mes sujets sont-ils en sécurité ? Les frontières sont-elles sûres? Je dois rapidement savoir tout cela, sinon nous risquons d'en pâtir. Dites-moi tout."

Toujours aussi vif et sur ses gardes... et méprisant. Mais qu'importe, il vouait à son maitre une adoration que même le mépris ne parvenait pas à ébranler. La liche s'approcha du prince en flottant, alors que ce dernier se retournait pour le dévisageait. Toujours aussi impressionnant était Arthas, enfoncé dans sa sombre armure, son épée runique, Frostmourne, pendant à son côté. Les yeux de Kel'Thuzad se portèrent sur la lame, qui fut le catalyseur de tout cela. Après l'avoir brandie afin de combattre Mal'Ganis, Arthas a vu son âme enfermée dans la lame de l'épée, scellant de ce fait son pacte avec le Roi-liche. Désormais, il était le champion de Ner'Zhul, et cela pour l'éternité. Reportant son attention sur le visage de son seigneur, il vit ses yeux glacials le dévisager, empreints de mépris, tandis que ses cheveux d'un gris blanc cascadaient à ses épaules au moindre de ses mouvements, bien que maintenus par la couronne du roi Terenas qui lui ceignait le front. Un gros rubis scintillait au centre, renvoyant les flammes des braseros. Kel'Thuzad ne fit pas attendre son maitre plus longtemps. Sa voix d'outre-emplit la pièce.

"Roi Arthas, tout se porte pour le mieux dans la construction de la ville. Le mur Ouest a presque été entièrement rénové et les ouvriers travaillent d'arrache-pied à le finir. Quelques-uns de vos sujets se sont plaints d'attaques par des créatures souterraines. Elles n'ont pas encore été identifiées, mais les groupes ont été renforcés."

La liche agita ses doigts squelettiques et tapota avec ennui le dos de son autre main.

"Les éclaireurs que vous avez envoyé à Stratholme et à Andorhal sont revenus hier soir. Les deux rapportent que des attaques ont été effectuées sur les deux villes, par des groupes très mobiles. Je qualifierais ces attaques de raids vindicatifs. Quel que soit leurs noms, il semble que ce soient des humains, parfois accompagnés de quelques elfes. Les terres plus au sud sont en relative sécurité. Les nains ne s'aventurent pas plus loin que les Paluns, et les humains survivant du royaume d'Arathor n'osent pas entrer profondément dans la forêt des pins argentés. J'ai fait doubler les gardes de ce côté-là, on n'est jamais trop prudent. Cela dit, il y a des rumeurs comme quoi Sylvanas, cette peste d'elfe, a survécu à ses supplices dans nos geôles, et fommente une rébellion, rassemblant tous les elfes qu'elle peut trouver. Nous devons donc être extrêmement prudents. La peste soit des elfes et des humains."

Arthas avait gardé une mine neutre durant tout le rapport de Kel'Thuzad, le dardant de son regard glacial, avant de hocher lentement de la tête. La liche en profita pour faire une pause, puis reprit:

"Quels sont vos ordres mon roi ?"

Kel'Thuzad attendit que son maitre lui transmettre ses instructions. Si les razzias n'étaient pas stoppées, et les coupables punis, cela pourrait prendre une toute autre envergure, et il fallait éviter cela. L'armée, bien que présente, était affaiblie par le passage d'Archimonde, qui en a pris les trois-quarts. Il fallait donc étouffer les rébellions dans l'oeuf, avant qu'elles ne prennent de l'envergure...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas Menethil
Héros
Héros
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 02/06/2010
Age : 24
Localisation : Undercity

Personnage
Race: Humain
Classe: Chevalier de la Mort
Equipements:

MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   Mar 22 Juin - 20:39

Arthas sembla réfléchir. Perdu dans ses pensées, il ne prêta aucune attention à la Liche et entreprit de peser soigneusement ses décisions. Sylvanas, maudite soit-elle. Elle l'avait singulièrement agacé lorsqu'il s'était occupé de lui montrer ce qu'il en coutait de se moquer du Roi-Liche comme elle l'avait fait. Mais heureusement, il savait qu'aucun être vivant n'aurait pu résister aux tourments qu'il était capable d'infliger, et cette misérable Elfe n'avait pas fait exception à la règle. Elle avait crié comme n'importe qui l'aurait fait, mais il dût s'admettre qu'elle avait résisté particulièrement longtemps à la torture qu'il lui avait infligé. Qu'elle ait survécu l'irritait au plus haut point, car elle ferait une ennemie des plus agaçantes et dangereuses si jamais elle reformait une armée. Déjà, des raids indiquaient sa signature infâme. Déjà, le risque pour son royaume émergent arrivait.

Contrarié, il dut se résoudre à l'évidence: le danger était réel, il devait faire en sorte qu'il ne se développe pas ou cela se révèlerait être une épine dans son pied intolérable. Il reconcentra son attention sur la Liche et la regarda, de ses yeux froids et pénétrants:


Seigneur Kel'Thuzad, je n'aime pas que l'on s'attaque à mon royaume. Il faut impérativement lever plus de troupes. Dites à vos Nécromanciens d'aller dans les cryptes partout sur mes terres et de réveiller mes sujets, ils doivent se battre pour leur Roi et protéger le royaume avec moi. Quant à ces raids, j'ai l'impression que ces petits Elfes n'ont pas encore compris la leçon, vous partez sur-le-champ avec vos Nécromanciens accomplir la tache que je vous ai donné. Pendant ce temps, je vais au-devant de l'ennemi voir comment en finir avec eux. Je vous laisse 10 jours pour réveiller le plus de soldats possibles, ensuite, rejoignez-moi à Stratholme avec vos troupes. Par ailleurs, Lord Shadowfiend viendra avec vous s'assurer que tout se passera bien et vous aider dans votre mission. Ne me décevez pas Liche, je serais navré de devoir vous renvoyer d'où vous venez...


Le Roi dévisagea la Liche et lui fit signe qu'il pouvait partir. A moins bien sur qu'il ait quelque chose à ajouter...

_________________

Arthas Menethil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kel'Thuzad
Héros
Héros
avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 13/06/2010
Localisation : Ruines de Lordaeron

Personnage
Race: Mort-vivant
Classe: Liche
Equipements:

MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   Jeu 24 Juin - 5:16

Le roi Arthas était resté perdu dans ses pensées pendant que Kel'Thuzad débitait ses paroles, faisant ainsi son rapport de la situation dans le royaume. Quand la liche eut finit, son maitre le fixa de son regard froid et dénué d'expression. Ces mêmes yeux que le roi Terenas avait dû rencontrer avant de sombrer pour toujours dans les abymes de la mort. Ce regard glacial et distant semblait pénétrer au plus profond de votre âme, la transperçant, tentant de découvrir vos secrets les mieux gardés. Après un silence qui fut très bref, le visage du prince félon s'étira alors que de ses lèvres les mots fusaient:

"Seigneur Kel'Thuzad, je n'aime pas que l'on s'attaque à mon royaume. Il faut impérativement lever plus de troupes. Dites à vos Nécromanciens d'aller dans les cryptes partout sur mes terres et de réveiller mes sujets, ils doivent se battre pour leur Roi et protéger le royaume avec moi. Quant à ces raids, j'ai l'impression que ces petits Elfes n'ont pas encore compris la leçon, vous partez sur-le-champ avec vos Nécromanciens accomplir la tache que je vous ai donné. Pendant ce temps, je vais au-devant de l'ennemi voir comment en finir avec eux. Je vous laisse 10 jours pour réveiller le plus de soldats possibles, ensuite, rejoignez-moi à Stratholme avec vos troupes. Par ailleurs, Lord Shadowfiend viendra avec vous s'assurer que tout se passera bien et vous aider dans votre mission. Ne me décevez pas Liche, je serais navré de devoir vous renvoyer d'où vous venez..."

La dernière partie de la tirade irrita passablement Kel'Thuzad. Ce dernier servait avant tout Ner'Zhul, son seigneur, le tout puissant Roi-Liche. Arthas n'était que son pion, un intermédiaire par lequel son Seigneur passait afin de transmettre les ordres. Kel'Thuzad allait sortir une répartie cinglante, quand subitement, une voix murmura aux confins de son esprit. Aussi froide que la glace qui recouvrait le continent de Northrend, aussi sombre que le gouffre le plus profond, ce chuchotement s'imposa à son esprit, coupant court à toutes ses autres pensées. A la fois douce et puissante, cette voix le rassura, et lui dit d'obéir sans discuter. La liche eut subitement la vision d'un trône de glace, puis de nouveau la vue d'Arthas s'imposa à lui.

*Il en sera fait selon vos ordres, Maitre.* Transmit-il en pensée à son Seigneur.

Discuter les ordres de son roi ne servait à rien. Son plan était simple, mais pour le moins efficace. Ainsi, Kel'Thuzad parcourerait les contrées de Lordaeron afin de glaner l'aide de ses "citoyens". Les nécromanciens l'aideraient dans sa tâche, ainsi que Lord Shadowfiend. A la pensée de ce nom, la liche fut quelque peu irritée. Bien que ce soit l'un des meilleurs champions - pour ne pas dire LE meilleur champion - d'Arthas, il parvenait à rivaliser avec ce dernier en terme de mépris et de cruauté. Spadassin émérite, sorcier confirmé, il faisait des ravages sur le champ de bataille, son épée pénétrant dans la chair comme si ce n'était que du beurre, lançant de mortels sortilèges qui venaient embraser, empoisonner ou corrompre ses ennemis. Bien qu'il ne l'appréciait guère, Kel'Thuzad éprouvait néanmoins un respect à l'égard de ce combattant, ce qui permettait d'atténuer cette antipathie qu'il éprouvait au chevalier. En tout cas, il était ravi de ne pas compter parmi ses ennemis.
Bien qu'il n'appréciat guère l'idée de laisser le Roi Arthas seul, il se résigna à obéir.


"Bien, mon Roi, ton verbe est mon ordre."

Kel'Thuzad esquissa ce qui semblait être une révérence. Son corps non-humain ne le permettait pas vraiment, mais la forme y était. Par respect, il recula de quelques pas, son corps flottant au dessus du sol aux dalles de marbre, avant de se retourner et se diriger vers les portes. Les gardes s'écartèrent à son passage, et il s'engagea dans l'antichambre, ruminant ses pensées. Alors qu'il allait retourner dans la caverne principale abritant la grande ville, une silhouette lui barra en partie le passage.
La liche devisagea ce visage de marbre, pâle comme la mort, les yeux tout aussi froid que ceux d'Arthas, et les cheveux blancs comme la neige. Son arme runique pendait dans son dos, rattachée par une fourreau à l'imposante armure que l'individu arborait, de couleur grise et bleue. Une cape virevoltait à chacun de ses pas, rendant la silhouette encore plus impressionnante. La liche s'arrêta et salua le guerrier d'un signe de tête, avant de dire:


"Ah, Lord Shadowfiend, vous tombez à point donné. Le Roi Arthas veut que vous me serviez d'escorte. Nous partirons dès que vous vous serez entretenus avec lui."

Si le Lord lui répondit, il n'entendit pas la réponse, à nouveau perdu dans ses pensées, tandis que de son côté le chevalier noir continuait son chemin vers la salle du trône. La ville était presque terminée, de nombreux quartiers étaient déjà achevés, et accueillaient déjà des résidents. Flottant tranquillement au-dessus d'un escalier menant à l'étage supérieur, et put constater avec satisfaction que les mort-vivants travaillaient d'arrache-pied - au mot propre parfois - à bâtir ce qui deviendra la cité des morts. De nombreuses bâtisses souterraines avaient été érigées, déjà occupées par des marchands. Ceux qui se trouvaient sur son chemin s'écartaient prestement sur son chemin, s'inclinant avec fort respect. Peu pouvaient se vanter de rivaliser de statut avec le conseiller du plus puissant roi de cette partie du continent, et bientôt du monde entier.
Ignorant les révérences qu'on lui faisait, Kel'Thuzad avait un but fixé en tête. D'un "pas" neutre, sans précipitation, il se dirigea vers la section de la ville qui comprenait le lieu de vies des lanceurs de sorts de l'armée. Des dortoirs - pour ceux qui vivaient encore - avaient été érigés autour d'une immense bibliothèque, où des milliers de livres étaient chaque jour manipulés avec soin par des centaines de mains tremblantes d'impatience à l'idée d'acquérir de nouveaux pouvoirs, et ainsi servir leur maitre. Undercity comptait un bon millier de nécromanciens, sans compter tous les mages et autres types de lanceurs de sorts. Mais il n'en prendrait qu'une partie. Il supposait que son Roi assignerait, en plus de Lord Shadowfiend, quelques guerriers afin de protéger les Nécromanciens. Il faut dire qu'à force de travailler dans une bibliothèque à longueur de journée, les muscles finissent par s'atrophier...
La liche évolua dans un dédales de couloirs, percés par diverses portes derrières lesquelles se déroulaient diverses expériences. Il croisa un acolyte qui se tassa devant lui sous des révérences et des louanges. Imperméable à ses flagorneries, Kel'Thuzad lui ordonna de se relever, et quand ce fut fait, lui ordonna de rassembler tous ses frères dans la salle principale. Alors que l'acolyte hochait vivement la tête, la liche entreprit de se diriger vers cette grande salle, vide pour le moment. Néanmoins, à l'annonce de l'acolyte, de nombreux sorciers accoururent à l'appel de la liche et se tinrent silencieux, attendant le moment où Kel'Thuzad parlerait. Ce dernier ne se fit pas attendre. Sa voix d'outre-tombe jaillit, faisant trembler les murs de par sa force.


"Serviteurs du Roi-Liche ! Notre maitre et seigneur, le vénéré Roi Arthas, nous a confié une mission de la plus haute importance. Il nous a ordonné de parcourir ses terres, et de réveiller le plus de morts possible, afin de grossir les rangs de notre armée. L'heure est grave car les elfes et les humains veulent reprendre ce qui appartient à notre seigneur, le grand Ner'Zhul. Mais nous ne les laisserons pas faire !"

Une vague d'acclamations accueillit ses propos, et le tumulte s'installa dans la pièce, chacun discutant avec ses voisins, certains pestant contre les vivants.
Kel'Thuzad attendit que le bruit se fasse moins présent, avant de reprendre.


"J'ai besoin d'une cinquantaine de volontaires, les meilleurs d'entre vous. Votre rôle sera de relever les serviteurs du Roi-Liche, et de les maintenir sous contrôles. Concertez vous, votez, faites comme bon vous semble, mais dans deux heures, ces cinquantes volontaires seront prêts devant les portes. Il en va de votre survie. A tous."

Laissant la menace faire son effet, il gagna les portes, tandis que les sorciers s'écartaient sur son passage. Dans son dos, le tumulte s'éleva, les nécromanciens discutant déjà de ceux qui seraient choisis, ainsi que des préparatifs à faire pour le voyage.
Parcourir les terres de Lordaeron prendrait du temps, et cela commençait à manquer. Si les elfes et les humains levaient une armée afin d'assiéger le royaume des morts, il fallait à tout prix avoir des forces suffisantes afin de contrer la menace.
Pour l'heure, Kel'Thuzad se dirigea en flottant prestement vers ses quartiers afin d'achever ses préparatifs. Le départ serait dans deux heures, et il n'aurait pas l'occasion de vérifier les derniers détails après cela...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas Menethil
Héros
Héros
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 02/06/2010
Age : 24
Localisation : Undercity

Personnage
Race: Humain
Classe: Chevalier de la Mort
Equipements:

MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   Ven 25 Juin - 9:21

Arthas s'installa confortablement sur son trône. Il rendait grâce au Roi-Liche pour lui avoir offert ce que son cœur avait toujours convoité, pour lui avoir montré son véritable destin, qui était de faire ployer ce monde sous la domination du Trône de Glace. Il avait érigé une cathédrale en hommage à son seigneur et maitre. Il avait cru discerner de l'irritation dans les orbites vides de la Liche et s'en moquait d'ailleurs. Il était le champion du Roi-Liche et cela seul comptait, la Liche ne pouvait pas discuter un tel argument. C'était lui qui donnait les ordres parce que c'était lui qui avait été choisi. Point final. Nul ne pouvait discuter cela. Néanmoins, son plan devait être suivi à la lettre. Il fronça les sourcils et fit appeler son champion, Lord Shadowfiend.

Le Chevalier de la Mort arriva d'un pas assuré et lent, imposant déjà sa présence. Le Roi en eut relativement le souffle coupé. Il avait bien choisi son champion. C'était ce dernier qui avait provoqué avec ses Nécromanciens la réanimation des morts de Silvermoon et lui encore qui avait trouvé pour son seigneur et maitre l'elfe Sylvanas, qu'elle soit trois fois maudite. Sa puissance n'avait d'égale que loyauté à l'égard d'Arthas. Le champion du Roi de Lordaeron s'agenouilla profondément, les mains posées sur son épée runique. Il ne se releva que lorsque son monarque le lui ordonna et écouta la voix de son maitre:


Lord Shadowfiend, le Roi-Liche a une fois de plus besoin de vous. Je vous demande de suivre la Liche Kel'Thuzad et de la protéger durant tout le temps que son voyage durera. Il va être temps de reconstituer notre armée qui a passablement diminué à cause d'Archimonde. Nous devons nous assurer que nos frontières sont bien gardées et qu'il ne subsiste aucune trace de nos ennemis dans mon royaume. C'est pourquoi vous servirez d'escorte à la Liche durant le temps de son voyage puis ensuite vous devrez revenir au bastion de Stratholme, des problèmes sont apparus là-bas, je m'y rends immédiatement. Des questions?

Il n'y en eut aucune et son champion partit, congédié d'un geste de la main par son monarque, pour aller discuter de tout cela avec la Liche. Il la trouva dans sa chambre et lui demande avec respect, un genou à terre:

Veuillez me pardonner seigneur Kel'Thuzad, mais le Roi Arthas a ordonné que je vous serve d'escorte pour la durée de votre mission. Il faudrait que nous discutions de tout cela qu'en pensez-vous?

Le Chevalier de la Mort attendit une réponse, toujours agenouillé, silencieux et fixant d'un regard vide la Liche.

_________________

Arthas Menethil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kel'Thuzad
Héros
Héros
avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 13/06/2010
Localisation : Ruines de Lordaeron

Personnage
Race: Mort-vivant
Classe: Liche
Equipements:

MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   Dim 27 Juin - 5:13

Il n'avait plus d'yeux, mais n'était pas aveugle. Il n'avait plus de nerfs, mais pouvait encore sentir. Devant lui défilaient des lignes de runes, des colonnes comprenant des inscriptions étranges, et divers représentations de corps humains, ainsi que des schémas complexes, explicitant divers processus de réanimation cadavérique. Ses doigts feuilletaient habilement le lourd grimoire, écartant les pages jaunies par le temps avec une précision et une rapidité acquise par de longues années d'études à Dalaran, aptitudes qui furent conservées après sa mort. Kel'Thuzad était occupé à consulter un vieux tôme prélevé dans les bibliothèques d'Undercity, quand Lord Shadowfiend vint le voir. Engoncé dans son imposante armures de plaques luisantes, le chevalier de la mort avait pénétré dans la pièce dans un silence effrayant, comme si une bulle de vide autour de lui absorbait ses moindres bruits afin de le rendre indétectable. Dans la périphérie de son champ de vision, la liche entrevit le mouvement qu'effectua Lord Shadowfiend en entrant dans la pièce, et se tourna vers lui. Respectueusement, le champion du roi Arthas ploya un genoux et inclina la tête, avant de parler.

"Veuillez me pardonner seigneur Kel'Thuzad, mais le Roi Arthas a ordonné que je vous serve d'escorte pour la durée de votre mission. Il faudrait que nous discutions de tout cela qu'en pensez-vous?"

Il leva ses yeux froids sur la liche, attendant une réponse. Kel'Thuzad paraissait songeur. Effectivement, une escorte serait nécessaire, car il comptait emmener avec lui une cinquantaine de nécromanciens. Et autant dire qu'un nécromancien en combat rapproché, ça avait autant d'impact qu'un loup contre un lion. Certes, ils pourraient survivre pendant un moment. Mais pour combien de temps ? Et combien en perdrait-il ? Cela était inconcevable, il avait besoin de tous ses hommes. Les contrées de Lordaeron étaient grandes, et les morts à réveiller nombreux. Lord Shadowfiend et son escorte de guerriers veilleraient à ce que rien n'arrive aux nécromanciens, afin qu'ils puissent opérer en toute tranquilité.
La liche darda ses orbités creuses, où luisaient deux boules bleues censées remplacer ses yeux, et répondit:


"Certes, mon cher Lord Shadowfiend. Comme vous le savez, mes nécromanciens, bien qu'étant de très talentueux magiciens, n'éxcellent pas vraiment en combat rapproché. Il suffirait que l'ennemi nous tende une embuscade pour que la moitié de mes hommes périssent. Bien que certains d'entre eux soient déjà morts, nous ne pouvons pas perdre du temps à les réanimer pour continuer notre tâche. Le temps nous est compté, chaque heure qui passera sera importante. Le roi désire qu'on lève une armée, alors il n'y a pas une seconde à perdre. C'est pourquoi il est vital que vous et vos suivants puissent protéger mon contingent."

Il marqua une pause, et flotta vers un établi où étaient étalés plusieurs parchemins. Kel'Thuzad était ravi d'avoir élu domicile ici. La grotte d'origine était spacieuses, et avec les aménagements nécessaires, elle semblait encore plus grande. Un mur était entièrement recouvert d'étagères croulant sous de vieux grimoires magiques, certains extrêmement rares, d'autres de banals volumes traitant de la magie des arcanes, mais non moins précieux. Une grande table Trônait au centre, et croûlait sous un nombre incalculable d'objets, tant livres que babioles en tout genre. Au fond de la pièce, entre deux braseros, se dressait un trône finement ouvragé, mais qui faisait pâle figure à côté de celui d'Arthas, et où Kel'Thuzad se plaisait à s'assoir quand son esprit était fatigué. Un coin de la grotte était réservé à l'alchimie, et aux expériences humains et animales. Des établis jonchés de fioles, éprouvettes, et autre verreries, côtoyaient des tables de dissection, pour l'heure vides de tout cadavre, où la liche pouvait pratiquer en tout tranquilité ses expériences.

Kel'Thuzad se tourna vers Lord Shadowfiend, qui n'avait toujours pas prononcé un mot, et qui continuait à fixer le sorcier, attendant que celui-ci parle. Kel'Thuzad ne se fit pas prier.


"Je suis également ravi que ce soit vous qu'il ai choisi. Vous êtes le meilleur combattant que le Fléau possède - mis à part le roi Arthas, bien evidemment - et vous savoir garant de notre protection me soulage."

La liche désigna un fauteuil confortable au chevalier de la mort, et celui-ci, toujours sans piper mot, se leva et s'y installa, afin d'écouter la suite de ce que la liche avait à lui dire. Kel'Thuzad se demanda si cela aurait fait une différence pour le chevalier noir si le fauteuil était recouvert de piques... Ressentait-il encore quelque chose ? La liche en doutait. Il n'y avait qu'à voir Arthas. Il faisait ce que lui ordonnait son maitre. Lord Shadowfiend devait être dans le même cas. Il se contentait de faire ce qu'on lui ordonnait, et généralement, il le faisait bien. Tout le reste était superflu. Même Kel'Thuzad avait du mal à se remémorer certains de ses anciens sentiments. Il ne connaissait plus la tristesse, ni la peur, ni la jalousie. En revanche il connaissait encore la colère, et parfois de la jubilation.
Kel'Thuzad fit les "cent pas" tout en réfléchissant. Puis il s'exclama:


"A mon humble avis, une escorte d'une trentaine de vos guerriers ferait l'affaire. Choisissez de bons éléments, sans toutefois priver Arthas des meilleurs, il en aura besoin. Comptez également quelques archers, qui pourront épauler vos combattants à distance. Hummm... Tout compte fait, une vingtaine de soldats seront suffisants. Il faut juste contenir une éventuelle attaque. Du moment que les nécromanciens sont protégés, ils pourront vous épauler à distance. Mais il faut bien veiller à ce qu'aucune percée dans vos rangs ne les atteigne sinon ce sera la catastrophe. Je vous laisse donc le soin de choisir vos combattants, et d'élaborer les meilleurs stratégies pour nous protéger. Sur le terrain, j'aurai fort à faire et je n'aurai pas le temps pour ce genre de choses."

Car effectivement, il y a avait beaucoup à faire. Il y avait en tout trois territoires à couvrir, et une multitude d'autres plus petits. Ils commenceraient dans les clairières Tirisfal, puis continueraient dans ce qui s'appelait à présent les Maleterres. Rien qu'à la pensée de ce qu'ils pourraient trouver dans ces terres le remplit d'allégresse. C'est là que se trouvait Stratholme, la ville qui fut nettoyée et purgée de ses habitants par Arthas. Beaucoup de morts en perspective... Donc beaucoup de soldats. Il y avait également Andorhal, Caer Darrow, ainsi que d'autres lieux abandonnés par la lumière, où rôdaient des créatures qui n'étaient plus que l'ombre de ce qu'elles étaient de leur vivants. Goules, squelettes, abominations, fantômes, Banshees... Et avec un peu de chances, quelques Wyrms assoifées de sang, qu'ils pourraient lâcher sur leurs adversaires terrorisés. Il se représentait déjà les visages hagards de ses ennemis, le traits déformés par la peur, lâchant leurs armes avant de finir déchiquetés entre les crocs de ces dragons mort-vivants, animés par la magie. Encore fallait-il survivre au voyage. Il avait prévu d'amener une cinquantaine car plus ils étaient nombreux, et plus le travail de réanimation irait vite. S'il leur advenait d'en perdre, le travail n'en serait que ralenti. Mais le temps était précieux, et il devaient rassembler énormément de soldats en peu de temps. Lord Shadowfiend était donc un allié précieux pour la liche.

"Bon, si vous n'avez pas de questions, je vous conseille d'aller choisir les hommes qui vous accompagneront durant notre expédition. Quand ce sera fait, retrouvons nous dans deux heures dans les ruines de la ville, j'y ai également convié les nécromanciens, qui nous rencontrerons là-bas. Dans le cas contraire, je vous prie de me laisser pour le moment, j'ai fort à faire."

Tout en parlant, Kel'Thuzad s'était dirigé vers la table centrale et s'empara d'un parchemi. L'étalant sur le support de bois massif, il en parcourut les lignes, décryptant dans son esprit les innombrables runes qui tapissaient sa surface jaunie. La liche avait plusieurs documents à consulter avant le départ. Il était certes, un sorcier confirmé, et un nécromancien hors pair, mais même les meilleurs pouvaient commettre des erreurs. Or, dans ce cas là, une erreur serait impardonnable. Ses parchemins et ses grimoires étaient ses meilleurs atouts, et il comptait bien en profiter au maximum avant de délaisser Undercity.

Tout en parcourant les lignes du document, son esprit dériva sur la tâche qu'il lui incombait de réussir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas Menethil
Héros
Héros
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 02/06/2010
Age : 24
Localisation : Undercity

Personnage
Race: Humain
Classe: Chevalier de la Mort
Equipements:

MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   Dim 27 Juin - 23:11

Le Roi félon se leva brusquement de son trône et, lentement, il alla de la salle du trône à l'extérieur du palais ou ses sujets travaillaient à l'édification de sa nouvelle capitale. Ils étaient tous là, et se retournèrent au fur et à mesure qu'ils apercevaient leur Roi. Il sourit, jouissant de ce pouvoir, de cette adoration dont il était l'objet. C'était cela que feu son père lui avait transmis, le goût du pouvoir. Alors, sous les acclamations de ces créatures décérébrées et sans âme, il leva bien haut son épée et rugit de contentement. Tous agirent de concert et levèrent leurs bras en acclamant leur monarque bien-aimé. Il les regardait quand il prit la parole d'une voix de stentor:

Serviteurs du Roi-Liche! Il est temps une fois de plus de combattre les traitres et les ennemis du Trône de Glace qui infestent nos frontières! Nous devons repousser l'ennemi avant qu'il ne nous expulse de notre patrie! Longue vie au Roi-Liche, mort à l'ennemi! A partir de maintenant, je déclare que mon armée se lève partout dans le royaume afin de repousser l'ombre!

Il sauta de la place en hauteur de laquelle il avait parlé et atterri sur Pas de l'Ombre, son destrier de la Mort et lança la charge droit devant en levant bien haut son épée. L'animal rua et galopa comme un dément et bientôt, il fut sorti par la deuxième entrée des égouts et resta là. On pouvait entendre une immense clameur et un bruit à vous briser les oreilles venir d'Undercity qui s'éveillait et sortait pour propager une fois de plus peste et mort.

---------------------

Lord Shadowfiend avait entendu son Roi faire son discours et partir avec son armée. Il ne restait plus grand-monde dans Undercity à présent: à peine quelques centaines de guerriers, mages et autres serviteurs du Fléau. C'était le soir, Lord Shadowfiend attendait devant la sortie de la capitale souterraine que la Liche Kel'Thuzad arrive. Il avait rassemblé ses meilleurs hommes et ils étaient au nombre de 50, dont 15 archers d'élite et 5 magiciens. Cela additionné à la suite de la Liche formait une unité combattante difficile à vaincre. Il pensait que ce serait assez et à présent, ils attendaient, en rangs serrés et droits, comme les fiers guerriers qu'ils étaient. C'était un honneur que de servir d'escorte à Kel'Thuzad, l'un des favoris du Roi-Liche, et ils se comporteraient pour être dignes d'avoir reçu cet honneur.

Lorsque ce dernier arriva, il posa de nouveau un genou à terre et baissa la tête en signe de respect:


Seigneur Kel'Thuzad, nous n'attendons plus que votre signe et nous partirons. J'ajoute que c'est un honneur pour chacun de mes guerriers que de vous servir d'escorte et qu'ils mourront plutôt que de vous faillir. Ils feront tout pour que vous ne soyez pas dérangés durant votre... mission.

_________________

Arthas Menethil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Till Nightwraith
Novice
Novice
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 22/06/2010

Personnage
Race:
Classe:
Equipements:

MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   Lun 28 Juin - 21:46

Alors qu'une grande partie des morts vivants d'Undercity était partie avec Arthas parce qu'il leur avait ordonné, une poignée d'autres étaient choisis par Lord Shadowfiend, un de ses plus fidèle et meurtrier serviteur, pour l'accompagner dans une mission importante pour l'avenir des morts vivants. Le seigneur liche Kel'Thuzad devait réanimer des morts pour grossir les rangs de l'armée du roi-liche, l'aide de plusieurs nécromanciens lui étant octroyée. Une escorte devait lui être fournie, et celle-ci n'attendait plus qu'un signe de Kel'Thuzad pour partir. Tous étaient fiers de pouvoir servir un membre aussi éminent du royaume mort vivant, qui avait pour capitale cette ville cimetière, composée des vestiges et des restes d'une des plus grandes capitales humaine, Lordaeron. Tombée aux mains du fléau, trahie par un de leur ancien héros, Arthas.

Till faisait partie de cette escorte, et attendait aux côtés des autres membres de l'escorte. Tous étaient plus amochés les uns que les autres, les quatre mages qui l'accompagnaient n'avaient pas été épargnés. L'un d'entre eux, qui ne devait pas être bien beau de son vivant, l'était encore moins dans sa mort. Un côté de son crâne avait été enfoncé par une arme contondante, et un morceau de sa machoire était détaché et pendait à son côté. Si Till l'avait pu, il aurait ri de ce mage, mais il se contenta de se dire que si lui avait réussi à garder un squelette intact, il n'était pas beaucoup plus préservé de la mort que ce pauvre bougre. A côté se trouvait un autre qui avait perdu un bras, s'il avait l'air ridicule, lui avait tout de même gardé un peu de chair. D'autres dirigeants d'autres races se seraient moqué d'une armée aussi disparate et qui semblait aussi faible, mais après tout, qu'est ce qui était plus difficile à tuer qu'un mort?

En tout cas Till vivait sa mission comme un honneur, et Lord Shadowfiend était plein de déférence envers Kel'Thuzad, quiconque l'aurait vu ne pouvait se douter qu'une créature comme lui pouvait respecter quelqu'un. Cela incita Till à éprouver le même respect pour cette liche, qui était en tout point supérieure à lui-même, il inspirait d'ailleurs à atteindre une telle maîtrise de la magie, et devenir un jour l'égal d'une créature de ce calibre. Même s'il ne pensait jamais entrer dans les bonnes grâces d'Arthas, et qu'il savait qu'il vivrait longtemps, voire toute sa mort, en bas de l'échelle, s'il n'était pas détruit à sa première mission d'importance, qui était sur le point de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kel'Thuzad
Héros
Héros
avatar

Messages : 375
Date d'inscription : 13/06/2010
Localisation : Ruines de Lordaeron

Personnage
Race: Mort-vivant
Classe: Liche
Equipements:

MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   Jeu 1 Juil - 5:15

Le temps passait plus vite quand on était mort... Kel'Thuzad l'avait bien assez tôt remarqué. Quand il était à l'intérieur des catacombes de Lordaeron, il perdait toute notion de temps s'il ne possédait pas ses précieux sabliers. Quand il était à l'extérieur, ses fortes connaissances en astronomie, ainsi que les cycles solaires et lunaires lui permettaient de se localiser dans le temps. Mais à l'intérieur, privé de ces indicateurs naturels, il pouvait parfois en oublier le reste. Car il n'était pas facile, pour un mort, ayant perdu jusqu'à son apparence physique, son esprit étant le seul vestige de l'homme qu'il fut autrefois, de se projetter dans le temps. Autrefois, son corps le lui rappelait, car ce derniers avait des besoins et il pouvait ainsi estimer le temps écoulé entre la satisfaction de ceux-ci.
A présent, absorbé dans ses lectures, Kel'Thuzad jeta un coup d'oeil à son sablier, donc l'armature était en bois finement ouvragé, et constata que les deux heures de délais qu'il s'était imposé, et qu'il avait imposées aux autres, toucheraient bientôt à leur terme. Il aurait préféré retarder le voyage de quelques heures, voire quelques jours. Mais chaque minute comptait, et plus tôt ils auraient accompli leur mission, et le ce serait.
Il rassembla ses parchemins, se préparant à les ranger, mais au dernier moment, se ravisa. Autant y aller tout de suite, et laisser les précieux documents ici. Personne n'avait le droit de pénétrer dans ses quartiers privés, les parchemins ne bougeraient pas jusqu'à son retour. Il prit son grimoire de magie, celui où tous ses sorts principaux étaient contenus, et le suspendit à l'une des nombreuses chaines qui entouraient son corps. Il connaissait la majorité des sorts sur le bout des doigts, mais il s'était attaché à ce grimoire. C'était en quelque sorte de talisman, qu'il aimait bien emmener avec lui.
Ce faisant, il s'estima prêt, et gagna en flottant l'extérieur de sa suite. Les deux gardes en faction lui adressèrent un salut courtois quand il passa, puis reprirent leur poste, sur le qui-vive. A présent, les nécromanciens devaient être prêts, ainsi que l'escorte de Lord Shadowfiend. C'est avec une pensée de satisfaction qu'il les vit devant l'entrée de la ville, après avoir parcouru plusieurs couloirs souterrains, et passé des gardes lourdement armés. Ses cinquantes nécromanciens, se tenaient un peu plus loin et bavardaient. Ils étaient presque tous habillés de la même manière, de la robe noire et rouge caractérisant leur ordre. Certains portaient des bâtons, donc le bout était occupé par une gemme supposée renforcer leurs dons obscurs. Mais tous avaient à la main leur grimoire de magie. Des montures fraiches (fraichement mortes probablement) avaient été préparées pour tout le contingent, et elles attendaient, paisiblement, leur cavalier respectif.
Kel'Thuzad remarqua avec une certaine curiosité que quelques-uns des nécromanciens étaient accompagnés de goules, ces mort-vivants charognards aux crocs et aux griffes surdéveloppées. Celà devait être une mesure de protection supplémentaire.
A l'écart des nécromanciens, se tenait la suite de Lord Shadowfiend. Ce dernier avait rassemblé une bonne trentaine de guerriers à l'aspect redoutable, ainsi que quelques archers, et quelques mages.
Le chevalier de la mort ne tarda pas à le remarquer, et quand la liche s'approcha de lui, il ploya un genou et inclina la tête, avant de parler:


"Seigneur Kel'Thuzad, nous n'attendons plus que votre signe et nous partirons. J'ajoute que c'est un honneur pour chacun de mes guerriers que de vous servir d'escorte et qu'ils mourront plutôt que de vous faillir. Ils feront tout pour que vous ne soyez pas dérangés durant votre... mission."

Kel'Thuzad balaya l'assemblée du regard. Tous le fixaient à présent, hormis les goules qui semblaient s'extasier devant la vue d'un os, attendant l'ordre. La liche intima au chevalier de la mort de se relever, et quand ce fut fait, il dit:


"Nous partons dans l'heure. Je veux que tous les nécromanciens, ainsi que les mages et les archers, se placent au centre de la colonne. Les guerriers se placeront sur les flancs, et façon à former une avant garde et une arrière garde soudées. Nous devrions pouvoir réagir rapidement en cas d'attaque. Sur ce, il est temps de partir. Pour le Roi-liche ! Et pour Arthas !"

L'acclamation qui suivit se répercuta dans les vestiges pendant quelques instants, avant de se dissiper dans l'air froid de la nuit.
Kel'Thuzad ouvrit la marche, flottant à quelques mètres devant les autres, tandis que les autres choisissaient une monture. Il n'avait pas peur de se fatiguer, et il était plus qu'impatient de remplir son office. Un bruit de sabot se fit très vite entendre derrière lui, alors que la cohorte se mettait en marche. Leur première destination était Brill, un village qui se trouvait non loin d'ici. Ce fut l'un des premiers à tomber entre les mains du fléau. La liche se souvenait avoir foulé son sol en tant que "humain", distribuant à l'aide de ses acolytes des caisses de grain contaminé, transformant la population en cadavres ambulants.
Tout autour de lui n'était que désolation et mort. Sur le sol, rien ne poussait. Aucun oiseau ne chantait. Il n'y avait la trace d'aucune vie. Tout semblait avoir été tué par la terre corrompue - ce qui était le cas. Ça et là, des arbres dénudés, aux branches tordues et à l'aspect effrayant, rajoutaient une touche de tristesse à cette terre abandonnée de la Lumière.
Le cohorte progressait rapidement, nullement entravée par quelconque obstacle, quelle que soit sa nature.
Derrière Kel'Thuzad, arrivait Lord Shadowfiend, monté sur son fier destrier mort-vivant, beaucoup plus imposant et effrayant que celui des autres. Puis venaient derrière lui plusieurs guerriers, plus la longue file des nécromants et mages. De part et d'autres des sorciers, des guerriers progressaient, protégeant les flancs. Puis tout au bout, l'arrière garde avançait, surveillant l'arrière de la colonne.

Ils atteignirent finalement Brill, où il n'y avait pas âme qui... vive. Certains ouvriers mort-vivants levèrent la tête à leur approche, et les reconnaissant, s'inclinèrent avec respect. Puis la liche ordonna qu'on fasse halte et de se préparer à l'invocation. Les nécromanciens obéirent aussitôt, et démontèrent.
Puis après s'être mutuellement concertés pendant plusieurs secondes, certains d'entre eux, munis de craie, commencèrent à tracer des symboles complexes dans le sol, tandis que d'autres se préparaient à l'incantation.
Quand les glyphes furent tracés, les sorciers formèrent un cercle, sous l'oeil attentif de Kel'Thuzad, et entamèrent le rituel de réanimation. D'ordinaire, il suffisait d'un mot pour réanimer un mort, mais il s'agissait là d'une réanimation de masse. Un sort plus complexe était donc de mise. Dans Brill, les chants lugubres des nécromanciens se firent entendre...

_________________________________

Un bras jaillit du sol. Puis un autre. Bien qu'il n'aient plus que la peau sur le os, ces bras décharnés avaient toutefois assez de force pour permettre à leur propriétaire de se hisser à l'air libre. Bientôt, sa tête apparut, tandis qu'il émettait un râle qui brisa le silence de la nuit. La créature s'extirpa complètement du sol. Elle était peu vêtue, des morceaux de vêtements recouvrant certains parties de son corps. La terre, avec laquelle il était longtemps resté au contact, collait contre son corps, parcouru par les lombrics et les asticots. Ses orbites vides ne pouvaient voir, mais il pouvait toujours entendre. Et il entendait un chant. Un chant qui l'appelait. C'est d'ailleurs cela qui l'avait extirpé de son sommeil éternel. Ce chant était hypnotisant, il l'appelait, et devait en trouver la source. Il se dressa sur ses jambes maigres et mortes, mais s'affala sur le sol. Il ne ressentit aucune douleur, il ne le pouvait pas. Et même s'il le pouvait, ses pensées étaient focalisées sur ce chant. Le mort se releva donc à nouveau, et cette fois réussit à tenir debout. Autour de lui, d'autres cadavres revenaient à la vie, tous animés par cette volonté de rejoindre le lieu d'origine de ce chant si envoûtant. Certains ne possédaient plus qu'un tronc, mais cela ne les empêchait pas de ramper, leurs ongles longs et salis par la terre s'enfonçant profondément dans le sol, leur garantissant l'appui nécessaire pour avancer. Lentement, les morts se dirigèrent vers l'origine du chant, leur nombre grossissant de seconde en seconde, à mesure que d'autres se libéraient de l'étreinte de la terre...

_________________________________

Kel'Thuzad regarda, satisfait, les premiers mort-vivants qu'on venait de réveiller rejoindre l'endroit où se tenaient les nécromanciens, qui continuaient à psalmodier d'une voix gutturale leurs incantations. Bientôt ils furent nombreux, et tous étaient sous le contrôle des nécromanciens. En temps voulu, ils entendront l'appel du Roi-liche et seront ainsi ses citoyens à part entière. Mais pour l'heure, leur esprit était trop "primaire" pour comprendre quoi que ce soit. Il fallait donc les garder sous contrôle nécromantique.
Une lueur de satisfaction passa dans les yeux de la liche, alors qu'il observait le résultat de leur travail...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shranaël
Novice
Novice
avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 20/06/2010

Personnage
Race:
Classe:
Equipements:

MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   Dim 11 Juil - 16:14

Shranaël arpentait les sous sol pavé de lorderon,s'émerveillant de l'architecture de sa nouvelle ville. Tout ceci était a la fois merveilleux mais aussi effrayant.Shranaël ne pouvait s'empecher d'éprouvé du dégout pour les abominations qui gardaient les portes,mais aussi pour sa propre condition et ses lambeaux de chaire qui pendait de ses bras décharné.L'athmosphère était pesante et le nouveaux mort vivant avait hate de changer d'air.Il fut donc enchantée quand son bon roi ordonna à la liche Kel'Thuzad de "recruter" de nouveau sujet et que celci quiera l'aide de Lord Shadowfiend. Shranaël se porta volontaire pour faire partie de l'escorte des fragile nécromant.En plus de ressentir l'honneur de travailler pour la cause du roi liche il n'était pas mécontent de quitter l'athmosphère angoissante de undercity.
La longue file se mit en marche,le nouveau guerrier progressant prudement le long du flan de la colonne,les yeux guettant les ombres qui se faufilaient entre les tronc mort des sinistres arbres qui encadrait la route.Une fois arrivé a Brill il se posta en sentinelle autour du groupe de nécromant qui ranimait les morts du village.


Dernière édition par Shranaël le Lun 12 Juil - 8:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arthas Menethil
Héros
Héros
avatar

Messages : 59
Date d'inscription : 02/06/2010
Age : 24
Localisation : Undercity

Personnage
Race: Humain
Classe: Chevalier de la Mort
Equipements:

MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   Dim 11 Juil - 23:26

Lord Shadowfiend, bras droit du Seigneur Arthas, le Roi de Lordaeron, ne semblait pas particulièrement ému ou heureux de voir les Nécromanciens en action. Ils relevaient les sujets de son Roi afin d'accomplir la volonté du glorieux Roi-Liche, et s'y prenaient très bien, pourtant le Chevalier de la Mort s'ennuyait déjà. Ce n'était pas une mission qui lui apporterait gloire et puissance, loin de là. Et il n'appréciait pas de ne pas gagner pouvoir et puissance, mais il se contrôlerait et s'acquitterait de cette tâche qui lui avait été confiée par Arthas, son but premier était de le servir avec dévouement.

Sa fureur apaisée pour le moment, il entreprit de repasser en revue ses troupes. Les archers étaient prêts, vigilants et tous installés en hauteur sur les toits ravagés pour une meilleure vision d'ensemble, les magiciens étaient dissimulés derrière les murs de guerriers qui s'étaient tous réunis autour du cercle des Nécromanciens. Il observa ses guerriers. Chacun d'entre eux avait prouvé sa valeur dans les innombrables campagnes du glorieux Arthas et il savait pouvoir compter sur leurs compétences. Il en aperçut un qui semblait un peu moins vigilant et entreprit de le remettre à sa place:


Toi là-bas, dit-il d'une voix froide, je te conseille de te remettre en ordre si tu ne veux pas rejoindre la véritable tombe après avoir subi les pires souffrances.

Ceci fait, il se retourna et alla voir la Liche Kel'Thuzad. Arrivé à sa hauteur, il mit un genou à terre et parla d'une voix mesurée et respectueuse:

Seigneur, combien de temps l'invocation durera-t-elle? Je sens que des intrus se cachent dans les environs et rien ne me plairait plus que d'aller les affronter mais je me dois de rester pour vous protéger avant tout...

Le Chevalier de la Mort sortit d'une main son épée runique qu'il posa devant lui en regardant de ses yeux froids et perçants la Liche. On aurait dit que chacun essayait de déterminer ce que l'autre pensait.

_________________

Arthas Menethil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les catacombes en construction   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les catacombes en construction
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Warcraft RPG :: Azeroth :: Nord d'Azeroth :: Clairières de Tirisfal :: Ruines de Lordaeron :: Undercity-
Sauter vers: